ven.

28

sept.

2012

Il y a bilinguisme et bilinguisme..

En France, les avantages du "bilinguisme" sont réservés aux enfants parlant anglais, allemand ou espagnol. Toute autre langue parlée à la maison est considérée comme "inutile", voire dommageable à l’apprentissage du français.

Peut-on changer cette donne?

 

A la pointe de la recherche dans le domaine, nous savons que "le bilinguisme" n’est pas au bout du contact des langues pour tous les enfants. Pour y remédier, il n'y a pas de solution unique.

 

Si des langues valorisées dans la société peuvent être renforcées par des activités extra-familiales, les  langues minorées (langues créoles,  de l'immigration) ont besoin d’une autre approche. Vouloir renforcer le "bilinguisme" en regroupant les enfants selon leurs langues ne ferait que renforcer leur sentiment d'être "à part". L'échec des ELCO en est la preuve...

 

La question, naïve, "Comment faire du bilinguisme un atout ", en appelle une autre, primordiale :

 

« Quel avenir voulons-nous offrir aux enfants qui grandissent en contact avec des langues minorées, pour qui « bilinguisme » ne rime pas avec réussite ? »

 

Pour y répondre, il n’y a pas de recette miracle. Une étude approfondie du terrain, une analyse des attitudes et représentations sociales sont le préalable à toute action.

C’est ce que nous faisons depuis un an dans une recherche-action en région parisienne.

 

Pour conserver un "bilinguisme" construit avec des langues prestigieuses (au sens sociologique), il suffira d’enrichir la première langue peu développée:

OUI aux groupes de jeux en allemand, anglais, espagnol.

 

Pour favoriser l’émergence d’un "plurilinguisme heureux" en prenant en compte tous les savoirs langagiers des enfants, des actions complexes doivent être mises en œuvre.

 

 C'est pourquoi nous disons NON aux groupes de jeux en bambara, tamul ou soninké !

 

D'autres solutions existent, nous y travaillons.

 

Si vous êtes enseignant, travailleur social en milieu plurilingue, votre expérience nous intéresse. Contactez-nous: contact((@)) cafebilingue.com

 

Barbara Abdelilah-Bauer
Fondatrice du CAFÉ BILINGUE

Linguiste, psychosociologue, auteure

"Guide à l'usage des parents d'enfants bilingues", La Découverte, 2012

"Le défi des enfants bilingues", La Découverte 2008

"Zweisprachig aufwachsen. Herausforderung und Chance für Eltern, Kinder und Erzieher", Verlag C.H.Beck, 2008

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0
DGLFLF
DGLFLF